Ces messages que le CIEL nous transmet en urgence au travers de ses CHOISIS en nombre, va t-on les mépriser ?
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

L'immensité de l'Univers se trouve dans nos cœurs, nos prières… Les Anges les prennent dans leurs ailes, les mènent à Dieu, en offrant sur l'Autel d'Or JESUS et MARIE qui sont devant le Trône du PERE ETERNEL avec le parfum de nos prières. Et si notre prière est pure et acceptable devant Dieu, le Seigneur envoi tout de suite un ange pour la prendre dans son encensoir et la faire monter comme l'odeur d'encens vers LUI…


Partagez | 
 

 LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ange Gabriel-Dan
Admin
avatar

Messages : 4528
ok ! : 5
Date d'inscription : 05/02/2009
Localisation : LORRAINE et BRETAGNE...

MessageSujet: Re: LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie   Mar 7 Juin - 22:25

PROJET SERPO


Second document publié par Anonyme (4 novembre 2005)



Ce qu'écrit Paul est inexact. Il y avait bien deux femmes, l'une étant médecin, l'autre linguiste.


Il y avait une période d'obscurité, mais pas complète. La planète des Eben est située dans un système solaire du système d'étoile de Zeta Recticular [ deux doubles étoiles jaunes de magnitude 5, semblables à notre Soleil près du grand nuage de Magellan ]. La planète avait deux soleils mais leurs angles étaient faibles et permettaient de connaître une relative obscurité sur la planète selon l'endroit où l'on se situait.


La planète était inclinée, ce qui permettait à la partie nord d'être plus tempérée. La planète était d'une taille un peu inférieure à celle de la Terre. L'atmosphère était semblable à la notre, composée de CHON [ carbone, hydrogène, oxygène, azote ]. Zeta Recticular est approximativement à 37 années-lumière de nous. Notre équipe, dans une nef des Eben, a mis neuf mois pour couvrir la distance.


Pendant le voyage, les membres de notre équipe étaient fréquemment mal à l'aise, désorientés, souffrant de maux de tête. Le vaisseau ne s'est jamais trouvé en apesanteur pendant le voyage. Il était très vaste et permettait à chacun de pratiquer des exercices.


Une fois parvenue à destination, l'équipe a du subir plusieurs mois d'adaptation aux conditions de l'atmosphère. Pendant cette période, ils ont souffert de maux de tête, de vertiges et de désorientation.


Les soleils étincelants de la planète des Eben ont également causé quelques problèmes. Bien qu'ils aient porté des lunettes de soleil, les membres de l'équipage souffraient toujours de la luminosité et devaient se protéger de l'exposition solaire. Les niveaux de rayonnement de la planète étaient un peu plus élevés que sur Terre. Ils veillaient à couvrir leurs corps à tout moment.


Les Ebens n'utilisent aucun procédé de réfrigération, excepté dans l'industrie. La température de la planète, à la partie centrale, est située entre 94° et 115°. Il y avait des nuages et de la pluie, mais pas fréquemment. À l'hémisphère nord de la planète, la température descendait entre 55 et 80 degrés. C'était trop fraît pour les Ebens, du moins pour la plupart d'entre eux. Notre équipe a trouvé des Ebens vivant dans le nord, mais dans des villages très peu développés.


Notre équipe s'est par la suite repositionnée au nord afin de vivre dans des conditions plus hospitalières. Le moyen de transport utilisé par notre équipe était assez semblable à nos hélicoptères. Le système de propulsion consistait en un dispositif fermé de fourniture d'énergie qui délivrait le courant électrique pour la sustension nécessaire aux engins. Il était très facile de voler et nos pilotes ont maîtrisé le système en quelques jours. Les Ebens possédaient des véhicules qui flottaient au-dessus du sol et n'utilisaient ni pneus ni roues.


Il y avait des chefs, mais aucune vraie forme de gouvernement. L'équipe n'a pratiquement constaté aucun acte criminel. Ils avaient une armée, qui servait également en tant que force de police. Mais notre équipe n'a été amenée à voir aucun pistolet ou arme de n'importe quel type. Des réunions se tenaient régulièrement au sein de chaque petite communauté. Il existait une communauté assez importante, qui agissait en tant que point central de la civilisation. Toute l'industrie était concentrée dans cette communauté. Il n'y avait aucun argent en circulation.


Chaque Eben se voyait attribuer ce dont il avait besoin. Pas de magasins, aucune galerie marchande, ni places de marché. Il y avait des serveurs centralisés pour la distribution des biens nécessaires aux Ebens. Tous les Ebens travaillaient selon leur capacité. Les enfants étaient maintenus très isolés. La seule situation de conflit dans laquelle notre équipe a pu se trouver, c'est lorsqu'ils ont essayé de photographier des enfants Ebens.




L'Armée les a poliment escortés plus loin et s'est assurée qu'ils ne recommenceraient pas.



_________________
I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://notreperenotremere.forumactif.org
Ange Gabriel-Dan
Admin
avatar

Messages : 4528
ok ! : 5
Date d'inscription : 05/02/2009
Localisation : LORRAINE et BRETAGNE...

MessageSujet: Re: LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie   Mar 7 Juin - 22:31

PROJET SERPO




Troisième document posté par Anonyme (7 Novembre 2005)

Ces caractéristiques de la planète Eben furent rassemblées par notre équipe.
Voici les informations précises pour votre liste de diffusion Ufologique



Diamètre: 7,218 miles
Masse: 5.06 x 1024
Distance au Soleil #1: 96.5 millions de miles
Soleil #2: 91.4 millions de miles
Lunes: 2
Gravité à la surface: 9.60m/s2
Période de rotation: 43 heures
Orbite: 865 jours
Inclinaison: 43 degrés
Température: Min: 43° / Max: 126°
Distance à la Terre: 38.43 années-lumière
Nom donné par l'Equipe: SERPO
Planète la plus prôche de SERPO: Nom: OTTO
Distance:
88 millions de miles (colonisée par les Ebens avec une base de recherches, pas d'occupants d'origine)
Nb de planètes dans le Système Solaire Eben: Six
Plus prôche planète habitée de SERPO:

Nom: SILUS (SILUS est peuplée de différents types de créatures, mais pas de formes
de vie intelligente. Les Ebens utilisent la planète pour en extraire les minerais.)
Distance: 434 millions de miles



Nous avons eu des visiteurs de neuf autres systèmes d'étoiles.


En fait les Gris, que certains assimilent aux Ebens, forment un peuple distinct. Ils sont originaires d'une planète située près d'Alpha Centauri A.
[ Alpha CENTAURI est une étoile multiple relativement prôche avec une magnitude de -0,3 qui est la troisième étoile la plus lumineuse dans le ciel. Elle est formée de deux étoiles jaune et orange de magnitude 0,0 et 1,4. Il y a également une troisième étoile beaucoup plus faible, une naine rouge de la 11ème magnitude appelée Proxima Centauri. C'est la plus proche de notre Soleil, à 4,2 années-lumière, ou environ 0,2 années-lumière plus près de nous que les deux plus brillants objets du système Alpha Centauri. ]


La troisième classe des visiteurs est venue d'un système de l'étoile G2 dans le Lion.
[ LION ou LION MINEUR? LION: Les distances d'étoiles s'étendent de 20-25 à 77 années-lumière d'éloignement. D'intérêt notable est Gamma Leonis qui est une glorieuse double étoile se composant de deux géants oranges d'or des grandeurs 2,4 et 3,5. Elles forment une véritable paire binaire orbitant l'une par rapport à l'autre tous les 600 ans environ. ]


[ MINEUR DE LION: Serrée entre le Lion et Ursa Major avec sa plus brillante étoile Bêta Leonis Minoris qui a une magnitude de 4,2. C'est une double étoile rapprochée qui se trouve à 145 années-lumière de distance avec une période orbitale de 37 ans. ]


Une autre classe de visiteurs est venue d'un système stellaire G2 dans Epsilon Eridani.


[ ERIDANI EPSILON, visible à l'oeil nu, est l'une des étoiles les plus prôches de notre Soleil. Elle est distante de 10,5 années-lumière avec une magnitude de 3,7. Bien que légèrement plus froide et plus faible que le Soleil, elle lui est sinon assez semblable. ]
Les visiteurs ont été classifiés par un code. Le code, lui-même tenu secret, couvrait "les Entités ExtraTerrestres" (ETE). ETE-2 qualifiait les Ebens, ETE-3 pour les Gris, et ainsi de suite. ]


"Le Livre Rouge" recense neuf types de visiteurs différents. Nous avons déterminé récemment que certains des visiteurs étaient répertoriés dans le même type mais qu'ils s'agissait de "formes de vie mécaniques". C'étaient des êtres hybrides créés en laboratoire plutôt que par naissance naturelle.


Les créatures étaient plus à considérer comme des robots, bien qu'elles aient été douées d'intelligence et pouvaient prendre des décisions. Elles pourraient être les visiteurs "hostiles" rapportés par certains.


Pour autant que je sâche, nous n'avons PAS reçu de nouvelle visite des Ebens depuis 1985.



_________________
I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://notreperenotremere.forumactif.org
Ange Gabriel-Dan
Admin
avatar

Messages : 4528
ok ! : 5
Date d'inscription : 05/02/2009
Localisation : LORRAINE et BRETAGNE...

MessageSujet: Re: LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie   Mar 7 Juin - 22:32

PROJET SERPO



Quatrième document posté par Anonyme (9 Novembre 2005)



Merci d'avoir relayé mon information sur votre liste de diffusion en ayant préservé mon anonymat. Je réalise qu'il peut devenir difficile pour vous de préserver ma confidentialité, avec cette pression que vous devez subir, mais je ne souhaite pas me révéler actuellement; peut-être me ferais-je connaître de Richard C Doty en temps utile car ses questions et demandes en ligne semblent être les plus justes, témoignant d'un esprit ouvert, ses questions posées étant les plus raisonnables puisque je constate les retours en ligne après chacun de mes posts.


Je réalise également que votre liste de personnes très curieuses sont toutes à l'affut de faits probants. J'essayerai de leur répondre, mais vous devez comprendre que toute cette information est contenue dans un livre extrêmement volumineux. Il y a littéralement des centaines de pages de calculs scientifiques essayant de décrire Serpo, son orbite, etc... Je ne pourrai probablement pas transmettre toute cette masse d'informations par le moyen de la messagerie.


Nos scientifiques se sont posés les mêmes questions, tout comme votre auditoire. Nos scientifiques ont interrogé les membres de l'équipe et procédé à l'analyse de l'information recueillie. Nos scientifiques ne parvenaient pas à comprendre comment Serpo pourrait orbiter autour des deux soleils à la distance mesurée.


En fin de compte, nos scientifiques ont constaté que quelques choses concernant ce système particulier devaient différer des lois physiques qui s'appliquent dans notre système. Ils ont soulevé quelques questions quant à la façon dont notre équipe a pu mesurer l'orbite et effectuer d'autres calculs, en l'absence d'une référence temporelle stable. Pour quelque raison - et je ne pense pas que ceci ait pu être déterminé - nos instruments de temps n'ont pas été opérationnels sur Serpo.


Maintenant, considérant ceci, vous pouvez comprendre les difficultés que notre équipe a pu rencontrer pour effectuer des calculs sans base temporelle. Ils ont dû improviser une autre méthode pour évaluer les vitesses, les orbites, etc...


Défi : Essayez de résoudre un problème en physique sans pouvoir mesurer le temps sur Terre!


Ainsi vous le voyez, notre équipe a fait du mieux qu'elles pouvait avec les instruments dont elle disposait, et les difficultés qu'elles ont rencontré à réaliser des calculs scientifiques. Il est difficile pour n'importe quel scientifique terrien de comprendre les différentes physiques dans d'autres systèmes solaires ou sur d'autres planètes.


Une des questions qu'on m'a envoyée a impliqué la loi de Kepler du Mouvement des Planétes. Notre équipe connaissait cette donnée. L'équipe comptait parmi les meilleurs des scientifiques militaires. Mais si vous considérez la loi de Kepler, elle fait appel au temps et notre équipe ne pouvait mesurer le temps que de manière conventionnelle. D'où la conclusion que les lois de Kepler ne pouvaient s'appliquer à ce système solaire.


COMMENTAIRE du Modérateur : (Victor Martinez)
[ Johannes Kepler était un astronome et un mathématicien allemand, 1571-1630. La découverte par Kepler de l'orbite elliptique de Mars a mené à la publication en 1609 de trois lois du mouvement planétaire.
1) première loi : Déclare qu'une planète se déplace sur un chemin elliptique avec le soleil à un point de foyer.
2) seconde loi : Déclare qu'une planète se déplace plus rapidement quand est est plus prôche du soleil et plus lentement quand elle en est plus éloignée.
3) troisième loi : Permet de calculer la distance d'une planète relativement au Soleil. Plus spécifiquement, cette loi établit que le cube de la distance moyenne d'une planète au Soleil est égal au carré du temps que met cette planète pour accomplir son orbite. ]


CONCLUSION : Un des choses que nos scientifiques terriens ont réalisé c'est qu'on ne devait pas universaliser les lois physiques qui s'appliquent sur Terre.


On a estimé l'âge de Serpo à environ trois milliards d'années. Les deux soleils pourraient avoir environ cinq milliards d'années, mais c'est seulement une estimation.


On a estimé que la civilisation des Ebens a environ 10.000 ans. Elle s'est formée à partir d'une autre planète, pas sur Serpo. La planète-mère originale des Ebens s'est trouvée menacée par une activité volcanique extrême. Les Ebens ont dû se déplacer sur Serpo afin de protéger leur civilisation. Ceci s'est produit il y a environ 5.000 ans.


Les Ebens ont connu une grande bataille interplanétaire avec une autre ethnie il y a environ 3.000 ans. Cette guerre a fait des milliers de victimes parmi les Ebens. Ils ont complètement anéanti leurs ennemis. Ils n'ont depuis jamais connu d'autre guerre. Les Ebens pratiquent le voyage spatial depuis 2.000 ans. Ils ont visité pour la première fois la Terre il y a environ 2.000 ans.


Pourquoi la population d'Eben est-elle seulement d'environ 650.000? Les Ebens ont une civilisation très stable et structurée. Chaque mâle a une compagne. Il se reproduisent (pratiquement de la même manière que nous), mais le nombre d'enfants autorisés est limité. Notre équipe n'a jamais vu une famille avec plus de deux enfants.


La civilisation des Ebens était ainsi structurée qu'ils planifiaient la naissance de chaque enfant, les espaçant pour permettre leur intégration adéquate au groupe social. Les enfants des Ebens croissaient de manière spectaculaire, par rapport aux enfants de la Terre. Notre équipe a observé des accouchements, assistés d'un médecin Eben, et ensuite constaté le développement de l'enfant sur une certaine période de temps, relativement à la notion de temps du membre de l'équipe. Ils grandissaient à une cadence alarmante.


Les Ebens avaient des scientifiques, des médecins et des techniciens. Il y avait un service éducatif sur la planète. Celui qui était choisit s'y rendait et apprenait le travail pour lequel il était le plus qualifié et disposé. Bien qu'il ait été extrêmement difficile de juger ou mesurer, l'équipe a estimé le Q.i. de chaque Eben autour de 165.


Les Ebens n'avaient pas un dirigeant unique. Il y avait un "Conseil des gouverneurs" ainsi que l'équipe les avait appelés. Ce groupe avait la capacité de contrôler la moindre action sur la planète. Les membres du conseil ont semblé avoir été en poste depuis assez longtemps. Puisque les Ebens ne semblaient pas vieillir - ou du moins notre équipe n'avait pu détecter le vieillissement - il était difficile de se faire une idée sur l'âge de chaque individu.


Il y avait environ 100 villages différents ou lieux de vie pour les Ebens. Les Ebens n'occupaient qu'une petite partie de leur planète. Ils exploitaient des gisements miniers dans des régions éloignées de la planète et une grande usine industrielle se trouvait dans la partie méridionale de la planète près d'une pièce d'eau. Notre équipe a constaté que cette usine était reliée à une sorte de dispositif hydro-électrique.


Les Ebens avaient développé un système électrique et de propulsion assez particulier. Il était inconnu des membres de notre équipe et je ne pense pas que nous ayons toujours bien réalisé sa nature. Ils étaient à même de créer un vide et d'en tirer une énorme quantité d'énergie.


Les quartiers de vie réservés à notre équipe, se composaient de plusieurs petits bâtiments, disposaient de l'électricité produite par une petite boîte. Cette petite boîte délivrait toute la puissance dont notre équipe avait besoin. Ironiquement, l'appareillage électrique que notre équipe avait emportée ne fonctionnait que sur leurs propres sources d'énergie.


Il arrivait que des Ebens meurent. Nos membres de l'équipe ont assisté à des décès, suite à des accidents ou d'autres de causes naturelles. Les Ebens enterrèrent les corps, comme nous le faisons ici. Notre équipe a vu deux accidents aériens impliquant des machines intra-planètaires.


Les Ebens avaient le culte d'un Etre Suprême. Il a semblé qu'il s'agissait d'une certaine sorte de déïté en rapport avec l'univers. Ils conduisaient des services quotidiens, habituellement au terme de la première période de travail. Ils entraient dans un bâtiment ou une église pour pratiquer.


Notre équipe a quitté la Terre à bord d'un grand vaisseau spatial Eben et s'est rendue sur Serpo en approximativement neuf mois selon l'appréciation temporelle de notre équipe. Au retour, ils ont voyagé dans un vaisseau Eben plus récent. La durée estimée par notre équipe pour ce trajet, fut de sept mois.

[AJOUT DU MODERATEUR A CE QUI PRECEDE (Victor Martinez)
Document de briefing du Projet Aquarius
ABOVE TOP SECRET / MAJIC EYES ONLY
(TS/ORCON - La plupart des documents gouvernementaux relatifs aux observations d'Ovnis, aux incidents et stratégies gouvernementales, y compris le "Projet Blue Book", ont été rendus publics dans le cadre du FOIA ou de divers autres programmes de dégagement.


MJ-12 a estimé que les documents et l'information restants (pas celle concernant le "Projet Aquarius" qui recense des faits technologiques relatifs aux sujets médicaux liés aux aliens, le fait qu'un alien a été capturé vivant et a survécu trois ans au secret), ne peuvent pas être diffusés au public de crainte que l'information soit obtenue par SHIS. Il y avait une autre information obtenue de EBE qui a été considérée sensible et non diffusable au public.


Notamment, le "Projet Aquarius" volume IX, qui retrace les premières visites des aliens sur Terre il y a environ 5.000 ans. EBE a signalé qu'il y a 2.000 ans, ses ancêtres ont laissé ici une créature humaine pour aider les habitants de la Terre à développer une civilisation. Cette information était seulement approximative et l'identité exacte ou l'information complète sur cet homo-sapiens n'a pas été obtenue.


Assurément, si cette information était livrée au public, elle causerait une panique mondiale. MJ-3 a conçu un plan qui permettra la réalisation du Projet Aquarius, volumes I - III.


Le programme de dégagement plaide pour une publication progressive de l'information sur une certaine période de temps afin de conditionner le public pour des révélations ultérieures. L'annexe 5 de ce briefing contient certaines directives pour de futurs dégagements publics.]



Commentaire (par Paul McGovern) :


Parfois il est difficile de comprendre la vérité, particulièrement pour les personnes à l'esprit fermé.


Veuillez lire la déclaration que fit Einstein devant une société scientifique allemande le 11 mai 1934. Je ne le citerai pas précisément, mais il a dit que les personnes les plus bouchées au monde sont les scientifiques qui maintiennent leurs esprits fermés à des idées nouvelles.


Vous essayez de plaquer nos compréhensions scientifiques sur un autre monde. Nous avons découvert il y a un longtemps que cette manière de penser bloque tout progrès. Nous pourrions n'avoir jamais compris la nature des cadeaux du visiteur si nous n'avions sous la main que des personnes obtuses. Nous avions des scientifiques à l'esprit ouvert qui étaient capables de penser au delà du domaine de la science terrestre.


Je ne suis pas un scientifique, mais j'en sais assez pour garder l'esprit ouvert. Je ne suis pas en mesure de garantir les statistiques de la source de Victor, mais je sais qu'il doit savoir de quoi il retourne parce que c'est le même savoir qu'il m'est arrivé de confronter il y a quelques années.


Que les gens gardent l'esprit ouvert. Quand vous vous refermez, vous êtes perdus dans vos propres pensées désorientées....


Le compte-rendu complet du debriefing représente environ trois mille pages..

_________________
I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://notreperenotremere.forumactif.org
Ange Gabriel-Dan
Admin
avatar

Messages : 4528
ok ! : 5
Date d'inscription : 05/02/2009
Localisation : LORRAINE et BRETAGNE...

MessageSujet: Re: LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie   Mar 7 Juin - 22:34

PROJET SERPO



Cinquième document posté par Anonyme (13 Novembre 2005)



Merci de votre coopération pour la diffusion de mon information. J'apprécie grandement votre attention sur ce sujet. Il m'arrive de taper plus vite que le déroulement de ma pensée, et mes doigts peuvent ainsi commettre des erreurs de grammaire/orthographe!


Mes collègues et moi considérons différentes options relatives à la diffusion de cette information. En premier lieu nous devons obtenir l'assentiment de fonctionnaires retraités. Du groupe nommé MJ-12 - qui n'était pas vraiment le groupe qui a contrôlé l'information - mais pour plus de clarté, nous les appellerons juste "MJ-12." Le véritable nom du groupe qui a commandé, contrôlé et a supervisé le projet de Serpo était le ____ ____.


Beaucoup sont décédés, mais nous sommes toujours en contact avec quelques uns. Nous sollicitons leur approbation en vue de ce dégagement. Après quoi, nous devons obtenir la sanction officielle. Ceci peut être un peu plus difficile Les fonctionnaires de la DIA qui sont en place actuellement sont très peu documentés sur le sujet. Cependant, nous continuerons d'aller de l'avant. Notre principal soutien est ______ ______ _____, un ancien directeur de __________. Il est de notre côté et soutiendra notre plan de dévoilement progressif.


La proposition d'un de vos lecteurs [ Bill Hamilton ] concernant le site Web est une grande idée. Avec la coopération de plusieurs "co-auteurs," nous pourrions créer un site Web et diffuser de l'information par ce moyen. En attendant, je continuerai à fournir l'information officielle par votre seul canal.


Un mot concernant le site Web. Je sais que nous avons quelques obstacles à surmonter. Peut-être ce "comme-ci/comme-ça" serait une bonne première étape. Mais nous avons plusieurs différentes options. Si le plan A ne fonctionne pas, peut-être vaudrait-il mieux le plan B. Nous avons tout considéré, de la conférence de presse internationale à une conférence devant le National Press Club. Nous considérons également votre suggestion de vous envoyer 100 pages particulièrement significatives (sur les 3.000) afin que vous vous chargiez de les faire parvenir à travers le pays aux six personnalités que vous avez mentionnées dans votre E-mail : Dr _____ ____, Dr ____ _____, ____ ____ , ____ ____, ____ ____, et ____ ____.


Parmi ces personnes, je conviens avec vous qu'il serait important de pouvoir embarquer avec nous quelqu'un comme le Dr ____ ____, qui a la stature et l'influence dans la communauté scientifique, afin qu'il soit "dans la boucle" pour non seulement crédibiliser le dégagement programmé, mais également pour aider à expliquer au grand public les théories et les principes scientifiques et physiques.


Nous vous tiendrons informé.


Je fournirai des réponses aux nombreuses questions dès que je les aurai trouvées. Rappelez-vous, j'ai plus de 3.000 pages à consulter et aussi deux autres volumineux recueils de données complémentaires.


J'ai étudié les documents et les données issues des séances de debriefing. Je ne peux pas trouver les réponses à chacunes des questions, mais je vous livre ici quelques réponses particulièrement aux questions posées par un membre de liste de discussion ufologique, Bill Ryan.


1)je trouve certaines des questions [ de divers membres de la liste ] très dérangeantes. Je m'attendais à davantage de réflexion dans les remontées, plutôt que la seule critique. Les informations que je fournis proviennent directement des documents officiels. Mais je suppose qu'il est difficile pour nos scientifiques Terrestres de comprendre quelque chose qui leur est à ce point étranger.


La critique exposée sur votre liste de scientifiques ne me soucie pas. Je me contente d'exposer ce que contiennent les documents officiels.Quant aux calculs scientifiques, nos scientifiques terriens se sont posées les mêmes questions. Nos scientifiques-maison ont aussi bien remis en cause les méthodes de l'équipe pour rassembler les données. Mais à la fin, nos scientifiques-maison ont été amenés à considérer que nos principes scientifiques ne pouvaient pas toujours s'appliquer à la planète Serpo.Dès lors que nos scientifiques gardaient une certaine ouverture d'esprit, ils ont pu faire les calculs nécessaires pour authentifier les données de l'équipe.


2) Un des principaux scientifiques-maison (en astronomie) qui avait été contracté pour nous aider était le Dr. Carl Edward Sagan. Au départ, il était le plus grand sceptique du groupe. Mais à mesure que l'information était progressivement analysée, le Dr. Sagan s'est recentré. Je ne dirai pas qu'il avait validé chacune des données, mais il était en accord avec le rapport final.


3) les discussions animées amènent toujours des questions très intéressantes. Certaines auxquelles je ne peux trouver de réponses. Bien que notre équipe ait passé plus d'une décennie (de notre temps) sur Serpo et des planètes voisines, ses membres ne disposaient pas d'un ordinateur portable pour saisir toutes les données. Deux étaient chargés de collecter les données. Notre équipe a reconnu que beaucoup de données ont été perdues ou ont été mal documentées.



[ les questions de Bill Ryan ]

4) concernant le temps : 4) Concernant le temps : les membres de l'équipe avaient emporté plusieurs dispositifs de mesure du temps, par exemple des montres-bracelet, sans batterie, selon les données recueillies lors du debriefing. Les horloges fonctionnaient, mais ils ont fini par perdre leurs références temporelles du fait que les journées étaient plus longues sur la planète, les périodes de crépuscule et d'aube étaient plus longues et ils n'avaient aucun calendrier à utiliser en référence.


Ils utilisaient les chronomètres pour calculer le mouvement, par exemple, chronométrant le mouvement les deux soleils Eben. Ils ont également calculé le temps consacré au travail et les périodes de repos. Mais, après quelque temps, l'équipe a laissé de côté ces instruments et adopté la mesure locale des périodes de temps. L'équipe a perdu l'usage des calendriers qu'ils avaient emportés - calendriers échelonnés sur dix ans.


Après 24 mois, l'équipe a perdu ses références temporelles, relativement au calendrier puisqu'elle ne pouvait pas correctement calculer des jours comparés aux jours de la Terre. Ils avaient embarqué une grande horloge au moment où ils ont quitté la Terre. Cependant, c'était une horloge sur batterie et quand la batterie est morte, l'horloge s'est arrêtée et ils ont oublié de changer la batterie à temps. De ce fait, ils ont perdu la référence au temps terrestre. L'équipe avait emporté une grande quantité de batteries, mais elles se sont épuisés au terme d'environ cinq ans. Les Ebens n'avaient rien de semblable à nos batteries.


5) Les membres de l'équipe avaient également emporté des rasoirs électriques, cafetières, radiateurs électriques, un DIM (aucune explication n'a été trouvée à ce sujet), une machine à écrire électrique IBM, une calculatrice scientifique, des règles à calcul (conventionnelle et scientifique), un collecteur-enregistreur de données (BDCR), trois télescopes de différentes catégories, des tangentes, conventionnelle et électrique.


La liste est infiniment longue. Mais ils ont emporté pratiquement tout ce qu'on leur a permis de prendre, seul le poids était une limite. Les Ebens avaient pesé le tout. La limite était de 9.000 livres, soit 4,5 tonnes. Quant à la nourriture, l'équipe était dotée de C-Rations, du type militaire. Ils avaient soigneusement prévu le nécessaire pour 10 ans.


6) Une autre question a été posée concernant la composition de l'équipe. Pourquoi seulement deux femmes avaient pu embarquer ?


Si on considère le problème énorme d'avoir à sélectionner une équipe de 12 personnes, où chaque personne a du être totalement effacée du registre militaire - aucun lien famillial, ni conjoints ni enfants - on peut imaginer la difficulté que le groupe de sélectionneurs a rencontrée. Ils ont choisi les meilleurs membres d'équipe à partir d'un panel limité de militaires.


Le choix du groupe de sélectionneurs d'origine s'est porté sur 158 personnes. Les 12 finalistes ont été choisis parmi eux. Si vous considérez les tests psychologiques, médicaux et autres qui ont dû être conduits, les 12 finalistes étaient les mieux qualifiés de tous. La raison pour laquelle ils ont choisi deux femmes n'a été jamais précisée. Apparemment, ces deux femmes étaient les mieux qualifiées dans leur spécialité : un médecin et un linguiste.


7) Comment les Ebens ont-ils progessé si rapidement? Rien n'a été écrit à ce sujet. Mais les scientifiques terrestres ont conjecturé que puisque la civilisation Eben n'était composée que d'une ethnie, leur avancement a excellé et a accéléré plus rapidement qu'une civilisation composée d'espèces différentes, ayant différentes langues, etc...


Cool Pourquoi la population Eben ne compte-t-elle que 650.000 individus ?


Là encore, l'équipe n'a jamais trouvé la réponse sauf que des centaines de milliers d'Ebens sont morts lors de La Grande Guerre. Les spécialistes terrestres en comportement social ont conjecturé que la civilisation Eben avait été structurée pour satisfaire leurs propres besoins. Notre équipe a trouvé des approvisionnements gérés au plus juste sur leur planète. Les produits alimentaires étaient stockés dans de grands bâtiments.


Le sol recèlait peu de minerais. Les Ebens pratiquaient une forme d'agriculture organique pour produire leurs nourritures. Il est possible que les Ebens aient été amenés à craindre qu'une surpopulation les mettrait en danger. Ce n'est que mon idée, et non pas quelque chose qu'on puisse trouver dans les documents officiels.

9) Quant à la culture des Ebens : Ils avaient une forme de divertissement musical. La musique étaient produites par des rythmes vocaux. Ils écoutaient aussi une forme de chant. Les Ebens étaient des danseurs. Ils célébraient certaines périodes de travail par une danse rituelle.Les Ebens formaient un cercle et dansaient autour, écoutant le type de musique chantée. Ils jouaient de la musique sur des cloches et des tambours, ou quelque chose de semblable.


Il n'y avait pas de télévision, station de radio ou n'importe quoi de ce genre. Les Ebens pratiquaient un jeu, un peu comme notre football, mais avec une plus grande balle. Ca consistait à lancer la balle avec le pied pour la mettre dans un but. Le jeu avait des règles très étranges et se jouait sur de longues périodes. Ils jouaient aussi un autre jeu, surtout les enfants, qui consistait à composer des formations par groupes d'Ebens. Ils semblaient bien apprécier ce jeu, mais notre équipe n'est pas parvenue à en comprendre le sens.


Bien que la civilisation Eben n'ait ni télévision, ni radio, etc., chaque Eben portait un petit dispositif à la taille. Ce dispositif leur donné des ordres pour exécuter une tâche particulière, des nouvelles des événements en cours, etc... Le dispositif comportait un écran, semblable à un écran de télévision mais en trois dimensions. Notre équipe a rapporté un de ces appareils. (Je pense qu'aujourd'hui, nous pourrions le comparer à un Palm pilot.)

10) Le dispositif énergétique des Ebens a été analysé à plusieurs reprises par notre équipe. Du fait que notre équipe ne disposait pas de microscopes scientifiques ou autres instruments de mesure, nous ne sommes pas parvenus à comprendre le fonctionnement du dispositif énergétique.


Mais, quelle que soit la quantité d'électricité requise, le dispositif énergétique des Ebens était en mesure de fournir le courant et la puissance nécessaires. Notre équipe a conjecturé que le dispositif comportait une certaine sorte de régulateur qui évaluait le courant/wattage requis et fournissait la demande spécifique. (Note : Les Membres de l'Equipe ont rapporté deux de ces dispositifs pour analyse).


11) Serpo orbitait autour d'un soleil seulement. L'autre soleil se trouvait entre les deux orbites. Ainsi que je l'ai dit précédemment, il y a des centaines de pages de calculs dans le debriefing qui exposent ceci en détails.


12) Pourquoi certains Membres de l'Equipe sont-ils restés sur place ?


Le debriefing a permis de comprendre que les membres de l'équipe qui sont restés, l'avaient décidé volontairement. Ils sont tombés amoureux de la culture des Ebens et de leur planète. On ne leur a pas été commandé de revenir. La communication avec les membres de l'équipage restés sur place a été maintenue jusqu'aux environs de 1988. Aucune autre communication n'a été reçue de ces membres de l'équipe. Les deux - qui étaient morts sur la planète Serpo - ont été placés dans des cercueils et enterrés. Leurs corps ont été ramenés sur Terre.

13) Chaque Membre de l'Equipe a reçu une forte dose de rayonnement pendant le séjour sur Serpo. La plupart sont morts plus tard des maladies liées à cette irradiation.


14) Il y eut une époque pendant laquelle les Ebens ont livré bataille avec un ennemi. Nos Membres de l'Equipe ont estimé la durée de cette guerre à environ 100 ans, mais, là encore, en temps terrestre. La guerre avaient été menée avec des armes à faisceaux de particules, développées dans les deux camps. Les Ebens étaient finalement parvenus à détruire la planète adverse, venant à bout de toutes les forces ennemies.


Les Ebens nous avaient avertis que plusieurs autres races étrangères dans notre galaxie étaient hostiles. Les Ebens les évitaient. Le debriefing n'a jamais évoqué le nom des ennemis, probablement parce qu'ils avaient été anéantis.

[ BREF RAPPEL SUR DR CARL E. SAGAN : (Victor Martinez)


Né à Brooklyn, NY le 9.11.1934 et mort à Seattle, WA le 20.12.1996 d'un cancer de la moelle. Il était un astronome américain, un enseignant et un scientifique planétaire et dirigeait le Laboratoire des Etudes Planétaires à l'Université de Cornell.


RELIER LES POINTS : le rapport final du "Projet SERPO" a été rédigé en 1980 alors que le Dr Sagan avait rejoint le projet à mi-parcours. On pense qu'il a écrit en 1985 son best-seller, CONTACT, en se basant sur sa connaissance intime du projet le plus secret de l'histoire humaine : un programme d'échange humain-alien dont il visé le rapport final !


Des années plus tard son livre a été porté à l'écran sous le titre CONTACT, en 1997, avec Jodie Foster dans le rôle principal. ]







_________________
I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://notreperenotremere.forumactif.org
Ange Gabriel-Dan
Admin
avatar

Messages : 4528
ok ! : 5
Date d'inscription : 05/02/2009
Localisation : LORRAINE et BRETAGNE...

MessageSujet: Re: LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie   Mar 7 Juin - 22:39

PROJET SERPO



Sixième document posté par Anonyme (14 Novembre 2005)



Vous serez honorés un jour pour avoir fourni cette aide dans la diffusion de l'information. Mille remerciements.


Je n'estime pas qu'un dialogue ou d'argumenter avec des incrédules bénéficierait notre cause. Ils ont le droit de critiquer notre information, mais aucun d'eux ne sera jamais impliqué dans le processus final.


Cest peu dire que nous étions devant un problème colossal. Il a fallu des années à nos spécialistes en linguistique pour établir une forme de communication acceptable avec les Ebens. Un groupe d'Ebens a appris à comprendre l'anglais et quelques autres langues de la Terre.


Ce groupe intégrait les "Voyageurs," ainsi que notre équipe les appelait. Nos membres de l'équipe avaient gardé un contact privilégié avec les voyageurs. Bien que l'équipe ne pouvait pas toujours saisir le sens de leurs réponses, les voyageurs Eben comprenaient notre Equipe, la majeure partie du temps. Pendant cette période, le strict échange d'information était simple.


Les Ebens, quand ils ne pouvaient expliquer complètement quelque chose à notre équipe, employaient une forme de langue de signes en désignant l'objet ou l'article qu'ils souhaitaient évoquer et faisaient des mouvements avec les mains. Deux membres de notre Equipe ont par la suite maîtrisé cette méthode de communication. Cependant, notre équipe n'a pas reçu beaucoup d'informations des Ebens pendant cette période de temps.


Les Voyageurs (les rares qui comprenaient l'anglais, au nombre d'une trentaine environ) ne parvenaient pas à comprendre tous les mots de notre langue. Plus tard, les Ebens ont estimé notre langue trop compliquée et difficile à comprendre. De même nous avons par la suite conclu que la prononciation tonale des Ebens était très compliquée et extrêmement difficile à traduire. Nous pouvions enregistrer leur langue puis la réécouter, attentifs à chaque accentuation tonale et chaque inflexion.


Par la suite nous avons grossièrement traduit une partie du langage. Nous avons commencé par les articles simples, par exemple, l'engin grâce auquel ils se déplaçaientt autour de leur planète. Puis des choses comme leurs maisons, les routes, la nourriture, les vêtementst, leurs soleils, leur planète, etc... Bien que nous ayons établi une certaine forme de communication, elle était brute et pas toujours utile pour notre équipe quand il survenait une situation un peu complexe.


Par exemple, quand notre premier membre de l'équipe est mort dans un accident, il était difficile de communiquer avec Les Ebens. Ce membre est mort subitement, donc nous n'avons pu lui lui prodiguer des soins médicaux. Nos deux médecins ont examiné le corps et ont déterminé que les dommages étaient dus à une chute accidentelle. Au début, les Ebens n'ont pas souhaité interférer et n'ont pas offert leur assistance médicale.


Cependant, après que les Ebens - qui sont un peuple très bienveillant et compatissant - aient vu nos membres d'équipage en larmes, les Ebens se sont avancés et ont proposé de tenter une certaine sorte d'aide médicale. Bien que nos médecins aient déjà constaté le décès du membre de l'équipe, ils ont permis aux Ebens d'essayer d'intervenir selon leur approche médicale. La plupart des échanges se faisant pour partie dans la langue gestuelle ou en s'adressant aux Voyageurs qui pouvaient comprendre l'anglais.


Les Ebens ont transporté le corps du membre de l'équipe vers un endroit à l'écart de la plus grande communauté. Ils ont emporté le corps dans un grand bâtiment, apparemment leur hôpital ou centre médical. Les Ebens l'ont placé sur une grande table pour l'examiner. Ils ont allumé un grand faisceau lumineux bleu-vert au-dessus du corps. Les Ebens surveillaient un affichage, sur un grand écran ressemblant à un écran de télévision. Les données étaient dans la langue Eben et notre équipe ne pouvait rien en comprendre.


Cependant, il y avait aussi un affichage graphique, semblable à une pulsation de chaleur. Une ligne de base demeurait stable. Nos médecins ont compris que celà signifiait ce que leur équipement avait déjà indiqué : le coeur ne battait plus. Les Ebens l'ont perfusé avec un certain liquide à plusieurs reprises. Le coeur a pu recommencer à battre.


Nos médecins savaient que les lésions internes avaient endommagés les organes, mais ils n'étaient pas en mesure de communiquer précisément leurs conclusions. Les Ebens ont finalement fait un signe, plaçant leurs mains sur la poitrine et inclinant la tête. Les membres de l'équipe ont su que celà signifiait que le corps était mort et que rien d'autre ne pourrait être tenté.

Les Ebens ont témoigné de l'affection à notre équipe. Pendant la dernière période de travail, ils ont offert une cérémonie pour le membre décédé de l'équipe, la même cérémonie qui se déroulait à la mort de l'un d'entre eux. Notre équipe a célébré son propre service, auquel les Ebens ont assisté. Les Ebens étaient extrêmement curieux de voir pratiquer notre coutume religieuse. Un membre de l'équipe, qui agissait en tant qu'officiant, a assuré un service mortuaire. Notre équipe fut éternellement reconnaissante pour l'attitude attentive des Ebens envers notre ami défunt.


La vie sociale Eben est très simple. La famille Eben est constituée d'un mâle, une femme, et au moins un enfant. Notre équipe a rencontré quelques familles ayant jusqu'à quatre enfants. Nous avons plus tard appris que ces familles s'occupaient des enfants d'Ebens qui étaient en déplacements (Missions d'Exploration dans l'univers) ou bien d'Ebens décédés.


Notre Equipe a été témoin d'un accident d'engin volant qui a tué quatre Ebens. Les Ebens ont procédé à une forme de rituel sur les lieux de l'accident. Les Ebens ont transporté les corps vers un service médical et les ont examinés. On a toujours permis à nos Membres de l'Equipe d'accompagner les Ebens, excepté pendant leurs périodes de repos, quand ils fermaient leurs portes pour préserver leur intimité.


Les Membres de l'Equipe ont constaté la douleur dans le regard des Ebens pendant la mort de leurs prôches. Plus tard, après la dernière période de travail du jour, les Ebens ont eu droit à un "service funèbre" du moins c'est ainsi que l'Equipe a perçu la chose. Les corps des Ebens ont été enveloppés dans un tissu blanc. Différentes sortes de liquides ont été versées sur les corps. Un grand nombre d'Ebens se tenaient en cercle, en chantant.


Les sons devenaient presque insupportables pour nos Membres de l'Equipe. La cérémonie a duré longtemps. Finalement, les corps ont été placés dans des conteneurs métalliques et enterrés sur un site à l'écart des communautés. Après l'enterrement, les Ebens ont festoyé. De grandes tablées de nourriture furent déployées et chacun a mangé, a dansé et joué des jeux. Ceci s'est produit à chaque mort d'Eben dont notre Equipe a été témoin.

La famille Eben vit simplement. Leurs maisons étaient construites en argile, et d'un certain type de matériel semblable au bois, et aussi de métal. Les maisons paraissaient toutes semblables. Elles avaient une apparence comme du Sud-ouest, ressemblant à l'adobe. L'intérieur de la maison se composait de quatre pièces. Une chambre à coucher où tous les Ebens dormaient ensemble sur des nattes, une pièce pour la préparation de la nourriture (cuisine), une salle de séjour (la plus vaste de la maison) et une petite pièce de débarras.


Ceci a soulevé un point intéressant pour notre Equipe. Les Ebens n'avaient pas cette nécessité physiologique de libérer des excréments comme c'est notre cas. Les Ebens avaient de petits emplacements dans la résidence pour collecter leurs déchets corporels. Mais le corps de l'Eben était extrêmement performant dans l'assimilation de la nourriture. Leurs déchets corporels se composaient d'un peu de matière fécale, semblable à quelques déjections d'un chat.


Nos Membres de l'Equipe n'ont jamais noté une excrétion d'urine chez les Eben. Par contre, il fallu bien traiter les quantités de matières et d'urine laissés par les Membres de l'Equipe, aussi les Ebens avaient-ils creusé pour eux de vastes emplacements. Les Ebens s'étaient adaptés aux nécessités de notre Equipe.


La nourriture, comme je l'ai mentionné précédemment, était un problème pour nos Membres de l'Equipe. Notre Equipe consommait principalement les C-Rations militaires, mais par la suite a dû se tourner vers la nourriture Eben. Les Ebens avaient une grande variété de ressources nutritives. Ils cultivaient des vegétaux. Notre équipe a découvert des aliments semblables aux pommes de terre, mais d'un goût différent. Ils avaient un certain genre de laitue, de navets, et de tomates. C'étaient les seuls éléments qui nous soient à peu près familiers. Les Ebens faisaient pousser d'autres végétaux.

Ca se présentait comme d'étranges pieds de vigne de forme ronde. Les Ebens faisaient cuire ces tiges et mangeaient crue la plus grande partie de la plante. Les Ebens goutaient une sorte de liquide blanc, que nous avons pris au début pour un genre de lait. Mais après l'avoir goûté, notre Equipe a réalisé que c'était autre chose, tant du point de vue du goût que de la consistence. Ce liquide provenait d'un petit arbre qu'on trouvait dans la partie nordique de la planète. Les Ebens devaient littérallement traire l'arbre pour l'obtenir. Il a semblé qu'ils retiraient un certain plaisir de cette consommation.


Les Membres de l'Equipe n'ont jamais développé un vrai "goût" pour ce liquide. Les Ebens faisaient cuire la nourriture. Ils faisaient des ragoûts, que notre Equipe trouvaient totalement insipides. Nous devions employer des quantités de sel et de poivre. Ils faisaient également cuire une sorte de pain. C'était du pain sans levure, qui avait plutôt un goût agréable, mais causait des constipations extrêmes à nos Membres de l'Equipe. Ils devaient boire de grandes quantités d'eau afin de digérer ce pain.


La nourriture communément appréciée par les Ebens et nos Membres de l'Equipe étaient les fruits. Les Ebens mangeaient une grande quantité de fruits. Les fruits, bien que différents de ce que nous connaissions, étaient doux. Certains fruits avaient un goût approchant le mellon, alors que d'autres avaient celui des pommes.


Un autre problème était l'eau. L'eau sur Serpo contenait un certain nombre de produits chimiques inconnus mais repérés par notre Equipe. Notre Equipe devait faire bouillir l'eau avant de la boire. Constatant ceci, les Ebens avaient construit pour les Membres une grande unité de traitement de l'eau.


Dans le rapport final, rédigé par le commandant (au grade de Colonel), notre Equipe déclara que pendant la période d'échange (il pris soin de ne pas préciser la période couverte), elle pouvait communiquer avec les Ebens environ 50% du temps. Il y avait diverses choses que nous ne pouvions jamais communiquer.


Notre Equipe avait emporté le nécessaire pour jouer au base-ball et maintenir sa forme physique. Les Ebens observaient le jeu et ça les faisait beaucoup rire. (Le rire de l'Eben ressemble à un cri haut perché). Par la suite, les Ebens se sont essayés à pratiquer le jeu, mais aucun n'est jamais parvenu à réceptionner la balle avant qu'elle ait touché le sol.


Notre Equipe jouait aussi un football de contact. La encore, les Ebens ont observé le jeu attentivement et se sont mis à jouer. Mais là aussi, comme au base-ball, ils ne sont jamais parvenus à réaliser comment attraper la balle avant qu'elle touche le sol !


Bien que nos Membres de l'Equipe aient respecté l'intimité des Ebens, on leur a permis d'assister à des accouchements. Notre équipe avait pu se débrouiller pour se faire une idée de l'activité sexuelle des Ebens. Les mâles et les femmes avaient des organes sexuels semblables aux nôtres, et pratiquaient l'accouplement. La fréquence de leurs rapports sexuels n'avait pas semblé être aussi élevée que chez nous. On avait conclu qu'ils s'adonnaient à l'acte à la fois pour le plaisir et la reproduction.

_________________
I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://notreperenotremere.forumactif.org
Ange Gabriel-Dan
Admin
avatar

Messages : 4528
ok ! : 5
Date d'inscription : 05/02/2009
Localisation : LORRAINE et BRETAGNE...

MessageSujet: Re: LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie   Mar 7 Juin - 22:41

PROJET SERPO




Septième document posté par Anonyme (17 Novembre 2005)



Voici quelques faits géologiques concernant Serpo que nos Membres de l'Equipe ont compilés :


Le diamètre de la planète a été évalué à environ 7.218 milles.


La gravité de surface était de 9.60m/s2.


Les périodes de rotation étaient approximativement de 43 heures.


Notre Equipe comptait deux géologues (ils avaient également été formés comme biologistes). Le premier travail de nos géologues a été de cartographier entièrement la planète. La première étape était de diviser la planète en deux moitiés, de ce fait situant un Equateur. Ils ont alors caractérisé l'hémisphère nord et l'hémisphère méridional. Dans chaque hémisphère, ils ont créé quatre quadrans.


Enfin, ils ont localisé le pôle "Nord" et le pôle "Sud". C'était la méthode la plus facile pour étudier la planète . La plupart des communautés d'Eben s'étaient installées le long de l'Equateur. Cependant, quelques communautés étaient établies au nord de l'équateur dans chacun des quatre quadrans de l'hémisphère nord. Il n'y avait aucune communauté à l'un ni l'autre pôle. Le pôle sud était désertique. C'était une terre stérile sans pratiquement aucune précipitation; absolument rien ne s'est développé dans ce secteur.


Il y avait des formations de roches volcaniques et une partie de l'extrême-sud était occupé par un désert rocheux. Les températures au pôle du sud qui ont été mesurées se situaient entre 90° et 135°F. En allant du pôle sud vers le Quadran 1, l'Equipe a découvert des roches extrusives.Ceci indiquait une certaine activité volcanique dans le secteur. Notre Equipe a également localisé de nombreux volcans dans ce secteur.


L'Equipe a noté plusieurs éruptions de fissures dans cette région, avec de l'eau dormante. L'eau a été examinée et contenait des niveaux élevés de soufre, du zinc, du cuivre et d'autres produits chimiques inconnus. Se déplaçant de l'est au Quadran 2, l'Equipe a rencontré pratiquement les mêmes champs volcaniques de roches.


Cependant, dans un endroit particulier près de l'extrémité du nord du Quadran 2 dans un désert ou un endroit aride, notre Equipe a trouvé de la boue séchée couverte par des sels alcalins. Sur cette, celle-ci est formée par la circulation de courants dans des zones désertiques ou arides. Une certaine végétation se développait dans ce secteur.


En se déplaçant au Quadran 3, l'Equipe a trouvé une forme de Badlands : une région aride qui est traversée de canaux profonds avec une végétation clairsemée. Les canaux ou les vallées étaient extrêmement profonds, certains atteignant jusqu'à 3.000 pieds.


L'Equipe a identifié le premier animal de Serpo dans cette région. Il ressemblait à un armadillo. Cette créature était extrêmement hostile et a essayé d'attaquer l'Equipe plusieurs fois. Le guide Eben a employé un certain dispositif sonore (faisceau sonique dirigé) pour faire fuir la créature.


Se déplaçant à la région Equatoriale, notre Equipe a parcouru des paysages quasi-désertiques parsemés d'ilôts de végétation. L'Equipe a trouvé de nombreuses poches d'eau émergeant par des Puits Artésiens. Cette eau était fraîche, contenant seulement les produits chimiques inconnus. Elle avait bon goût et les Ebens l'ont bue et utilisée. Notre Equipe continuait de la bouillir, parce que pendant les essais de culture, des types inconnus de bactéries avaient été détectés.


Se déplaçant vers l'Hémisphère Nord, l'Equipe a constaté un changement important du climat et du paysage. Un membre de l'Equipe, qui avait identifié le Quadran 1, dans l'Hémisphère Nord, l'a surnommé "Petit Montana". L'Equipe a vu des arbres, semblables au modèle à feuilles persistantes qu'on trouve sur la Terre. Ces arbres ont été traits par les Ebens. Il ont extrait et bu le liquide blanc.


De nombreux autres types de végétation ont été remarqués dans cette région. L'eau stagnante, probablement alimentée par les puits artésiens ou les éruptions de fissure était présente. Dans un secteur, il y avait quelques marécages où poussaient de grandes plantes. Les Ebens consommaient ces plantes. Le bulbe de la plante était très développé. Le bulbe avait un peu le goût du mellon.


Notre Equipe s'est par la suite déplacée vers un secteur dans le Quadran 1 de l'Hémisphère Nord. Ce secteur connaissait des températures modérées [ 50° - 80° ] et était plutôt ombragé. Les Ebens avaient bâti un petit village pour héberger l'Equipe. La majeure partie de l'exploration restante de la planète a été faite à partir de ce point. L'Equipe n'a a exploré l'Hémisphère Sud qu'une seule fois, pour en retirer l'information géologique.


En raison de la chaleur intense, l'Equipe a décidé de ne pas revenir en arrière. Elle a poursuivi son exploration de l'Hémisphère Nord, où, en voyageant vers le Pôle Nord, la température chutait considérablement. L'Equipe a observé des montagnes, s'érigeant à une altitude de 15.000 pieds et des vallées qui se situaient au-dessous du repère que l'Equipe avait établi comme étant le "niveau de la mer." Des champs verts-Lush étaient couverts d'une forme d'herbe, mais c'étaient des bulbes. L'Equipe a nommé ces étendues, des "Champs de Trèfle," quoique les bulbes n'avaient à voir avec des trèfles.


Les niveaux de rayonnement étaient plus bas dans l'Hémisphère Nord qu'à l'Equateur et dans l'Hémisphère Sud. Le Pôle Nord présentait un temps froid et l'Equipe vit les premières traces de neige. La couverture neigeuse marquait le paysage autour du Pôle Nord. La neige avait une profondeur d'environ 20 pieds, à son maximum.


La température était stable à 33°. Notre Equipe n'a jamais noté de variation de la température dans cette région. Les Ebens ne pouvaient se maintenir longtemps sous ce climat. Ils souffraient d'une extrême hypothermie. Le guide de l'Equipe portait un vêtement semblable à une combinaison spatiale, avec des réchauffeurs intégrés.


L'Equipe a trouvé des preuves d'anciens tremblements de terre. Des lignes de failles ont été trouvées le long de l'extrémité nordique de l'Hémisphère Sud. Ils ont observé des marques d'exfoliation de même que des roches extrusives, ce qui témoignait d'écoulements de magma dans le passé.


Notre Equipe a rapporté des centaines d'échantillons de sol de Serpo, de végétation, d'eau et d'autres specimens pour qu'ils soient examinés sur terre. Pendant l'exploration, notre Equipe a découvert de nombreux types d'animaux. Le plus étrange était la "Bête" qui ressemblait à un grand boeuf. L'animal était timide et ne s'est jamais montré hostile.


Un autre animal ressemblait à un puma, mais avec un long collier de fourrure. Cet animal était curieux, mais n'a pas été considéré comme hostile par les Ebens.


Pendant l'exploration du Quadran 4 de l'Hémisphère Sud, l'Equipe s'est trouvée face à une créature très longue et large qui semblait être un serpent. Cette créature était "mortelle," selon les Ebens. La tête de la créature était large, avec des yeux presque humains. C'était le seul cas où notre Equipe a utilisé ses armes pour tuer la créature.


Les Ebens n'avaient pas semblé être contrariés que l'Equipe ait tué la créature, mais qu'ils aient fait usage d'une arme. L'Equipe avait emporté quatre pistolets Colt de calibre de 45 (standard militaire) et quatre carabines de type M2. Après avoir tué la créature, l'Equipe l'avait disséquée. Les organes internes étaient étranges et ne présentaient rien de comparable à un serpent terrestre. La créature mesurait 15 pieds de long et 1,5 pied de diamètre. L'Equipe était intriguée par ses yeux.


L'examen des yeux avait révélé des cônes, semblables aux yeux humains. L'oeil comportait un iris et derrière se trouvait un grand nerf, semblable au nerf optique, qui plongeait dans le cerveau de la créature. Le cerveau était important, beaucoup plus grand que celui d'un serpent terrestre. L'Equipe a voulu manger de la viande de la créature, mais leur guide Eben leur a poliment dit '"Non."


_________________
I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://notreperenotremere.forumactif.org
Ange Gabriel-Dan
Admin
avatar

Messages : 4528
ok ! : 5
Date d'inscription : 05/02/2009
Localisation : LORRAINE et BRETAGNE...

MessageSujet: Re: LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie   Mar 7 Juin - 22:44

PROJET SERPO



Posté par Anonyme (18 Novembre, 2005)




[ en réponse à des questions spécifiques ]


Les pièces d'eaux sur Serpo n'abritaient pas de poissons, pour ce que nous savons. Quelques étangs, près de l'équateur, contenaient des créatures d'aspect étranges, semblables aux anguilles (petites et d'environ 8-10 pouces de long) et étaient probablement un cousin du "serpent" sur terre. Il y avait quelque chose comme une jungle, près des marécages, mais pas de jungles comme celles qui nous sont familières.



Concernant les armes : Elle ont fait l'objet de longues discussions. Au final, les Ebens ne s'en étaient pas beaucoup inquiétés. Ainsi les Membres de l'Equipe avaient décidé d'en emporter juste au cas où. Pas pour se battre, Dieu sait contre qui, car notre équipe aurait été largement dépassée en nombre, mais pour se sentir plus en sécurité. Rappelez-vous, les 12 étaient tous des militaires, ainsi les armes leur permettaient de se SENTIR plus surs.


Une note annexe : Ils avaient seulement embarqué 50 cartouches par pistolet et 100 cartouches par fusil.





Posté by Anonyme (20 November, 2005)




Après avoir lu les remarques du Dr. Sagan sur le Projet Serpo, qui représente environ 60 pages brouillonnées de calculs, j'ai trouvé un paragraphe qui déclare qu'afin d'appliquer la loi de Kepler - dans le cas de la planète Serpo - on a dû modifier la force gravitationelle exercée sur Serpo par les deux soleils. Serpo n'avait pas de grandes planètes, comme Jupiter et Saturne pour affecter la gravitation, comme c'est le cas pour la Terre. L'attraction gravitationnelle de Serpo ne pouvait se comparer à rien de ce que le Dr. Sagan avait constaté auparavant.


Il y a de nombreux schémas et calculs pour soutenir ceci. Je les ferai suivre un peu plus tard. Tenez-vous à jour.





Posté par Anonyme (25 November, 2005)




En réponse à la discussion intense qui se poursuit dans la section Commentaires de ce site, je voudrais approuver cette clarification d'un physicien de premier plan sur la liste :


La théorie principale (essentiellement prouvée) est la loi carrée inverse de Newton pour la gravité. Pour un système simple, les Lois de Kepler sont des retombées de ce à quoi ressemble une solution planétaire (dans le cas d'une planète simple orbitant autout d'un soleil massif). Dans une situation complexe (comme une planète interagissant avec deux soleils, plusieurs planètes, ou quoi que ce soit d'autre) vous devez en revenir à la Loi de Newton et résoudre un problème à plusieurs aspects qui nécessite un ordinateur. Dans ce cas présent les Lois de Kepler sont seulement une approximation, puisqu'elles s'appliquent seulement pour le cas le plus simple.





Huitème document posté par Anonyme (29 Novembre 2005)



J'ai décidé de concentrer cette diffusion sur l'"Equipe" et leur mode de sélection, les problèmes de communication et l'échange final. Beaucoup de questions portaient sur ces sujets.



ARRIERE-PLAN : Ebe #1 nous avait remis un dispositif de communication qui devait nous permettre d'établir le contact avec Serpo. Cet appareil était dans le vaisseau Eben qui s'est écrasé en juillet 1947 près de Corona, Nouveau-Mexique. Avant sa mort, Ebe #1 nous avait montré comment le faire fonctionner.



Cependant, le dispositif n'avait pas fonctionné correctement et aucun contact n'avait pu être établi avec Serpo. Juste avant la mort d'Ebe #1, un scientifique américain de Los Alamos a compris comment fonctionnait l'appareil, et il l'a raccordé à une source d'énergie trouvée dans le vaisseau Eben. Avec l'aide d'Ebe#1 et selon ses formulations, plusieurs signaux ont été envoyés pendant l'été 1952. Au début de l'automne 1952, nous avons reçu plusieurs signaux grâce à ce matériel.



Ebe #1 a traduit les messages et nous a livré cette information. Ebe #1 avait envoyé six messages.


- le premier message était juste pour annoncer qu'il était vivant;
- le second message détaillait l'accident de 1947, évoquant la mort de son équipage;
- le troisième message demandait qu'une mission vienne le récupérer;
- le quatrième message proposait une réunion formelle avec des dirigeants de la Terre;
- le cinquième message suggérait un programme d'échange;
(NOTE : Nous croyons, mais ce n'est PAS documenté, que le militaire traitant d'Ebe #1 lui avait suggéré qu'un programme d'échange soit instauré qui permettrait à nos émissaires de visiter et échanger dans les domaines de la culture, l'information scientifique, et de rassembler des données astronomiques pendant un voyage spatial effectué par une équipe militaire américaine ou ce qui s'est par la suite concrétisé avec nos Membres de l'Equipe).


- le sixième message a fourni des coordonnées d'atterrissage pour n'importe quelle mission à venir, soit de sauvetage ou de visite sur Terre. Les messages reçus indiquaient une heure et une date (selon le système Eben), et confirmaient un lieu d'atterrissage. Cependant, une fois que le message fut traduit par Ebe # 1, on s'est aperçu que la date fixée devrait tomber dix ans plus tard. Craignant que Ebe # 1, qui était malade à cette époque, n'avait pas traduit correctement le message, nos scientifiques avaient entrepris de traduire le message par eux-mêmes, en se basant sur leur connaissance de la langue d'Eben qui nous avait été enseignée par Ebe # 1.


(NOTE : Ebe #1 était un mécanicien, pas un scientifique. Il était encore en mesure de nous enseigner une partie de la langue Eben. Selon le document que j'ai lu, nous avons pu traduire environ 30% de la langue Eben. Des phrases et des nombres complexes n'ont pas pu être identifiés.)


Ebe #1 nous a aidés aussi longtemps qu'il était en vie. Mais après sa mort nous étions livrés à nous-mêmes. Nous avons envoyé plusieurs messages pendant un semestre (1953). Mais nous n'avons reçu aucun message de retour. Au cours des 18 mois suivants nous avons accordé nos efforts et finalement envoyé deux messages en 1955, puis nous avons reçu une réponse.


Nous pouvions traduire environ 30% des messages. Nous nous sommes tournés vers plusieurs spécialistes en linguistique de plusieurs universités américaines et même quelques universités étrangères. Finallement, nous pouvions traduire la plupart des messages. Nous avons décidé de répondre en anglais et de voir si les Eben pouvaient plus facilement traduire notre langue que nous pouvions traduire le leur. Envison quatre mois plus tard, nous avons reçu une réponse dans un anglais approximatif. Des phrases composées de noms, d'adjectifs, mais pas de verbes. Il nous fallut plusieurs mois pour traduire les messages. Nous avons alors envoyé aux Ebens nos cours d'anglais écrits. Six mois plus tard, nous avons reçu un nouveau message en anglais. Cette fois il était plus clair, mais pas suffisamment. Les Ebens confondaient plusieurs mots anglais et ne parvenaient toujours pas à former une phrase correcte.

Mais nous pouvions fournir les bases pour leur permettre de communiquer en anglais. Dans un message, ils nous ont fourni une sorte d'alphabet Eben, avec la lettre anglaise équivalente. Notre spécialiste en linguistique a eu beaucoup de mal à traiter cette affaire. La langue écrite Eben comportait des caractères et des symboles simples, mais notre spécialiste parvint très difficilement à établir des correspondances entre les deux langues écrites. Au cours des cinq années suivantes, nous avions pu perfectionner notre compréhension de la langue d'Eben (si l'on peut dire) et les Ebens étaient étaient parvenus à mieux comprendre l'anglais. Cependant, nous nous sommes trouvés confrontés à un problème important. Pour réussir à coordonner une date, un temps et un lieu en vue d'un atterrissage Eben sur Terre. Bien que nous puissions relativement comprendre la langue Eben et les Ebens nous comprendre en anglais, nous ne parvenions pas à intégrer leur système temporel et de calendrier, et de leur côté ils ne comprenaient pas le nôtre. Nous leur avons envoyé les paramètres de la rotation terrestre, de la révolution solaire, les références de temps et de calendrier, etc... Pour quelque raison, les Ebens ne sont jamais parvenus à comprendre.


En retour, les Ebens nous avaient communiqué leur système, que nos scientifiques avaient du mal à comprendre parce que nous n'avions aucune référence concernant leur planète. Les Ebens n'avaient détaillé aucune donnée astronomique de Serpo ou de leur système. Nous avions alors décidé d'envoyer juste des images leur montrant la Terre, des repères, et un système de numération simple pour indiquer les périodes de temps.


Les Ebens nous avaient renvoyé un message indiquant qu'ils reviendraient sur la Terre à une date et à un endroit particulier que nous avions choisis. La date était le 24 avril 1964 et l'endroit était dans le secteur sud de la Base de Missiles de White Sands, au Nouveau-Mexique.


Alors, nos fonctionnaires du Gouvernement s'étaient réunis secrètement pour plannifier l'événement. Des décisions furent prises, que nous avions modifiées et modifées encore. Il nous restait environ 25 mois pour préparer l'événement. Des équipes spéciales, la plupart militaires, ont été formées dans ce but.


Plusieurs mois après le début du programme, le Président Kennedy a décidé d'approuver un plan pour échanger une équipe militaire spécialement formée. L'U.S. Air Force était désignée pour mener les opérations. Les fonctionnaires de l'U.S. Air Force choisirent des scientifiques civils spéciaux pour aider à la planification et à la sélection de l'équipage.


Le plus déclicat fut de définir le processus de désignation des Membres de l'Equipe. Plusieurs plans avaient été élaborés pour réussir le montage. Il a fallu plusieurs mois pour que les planificateurs décident des critères à retenir pour chaque Membre de l'Equipe. Ils ont décidé que tous devaient être militaires. Ils devaient être célibataires, sans enfants. Ce devaient être des militaires de carrière (plus de quatre ans de service). Ils devaient avoir des qualités particulières.


Ils devaient avoir des formations croisées, c'est-à-dire qu'il leur fallait exceller dans plusieurs domaines. Ils devaient être entièrement "banalisés" et dégagés de tous les problèmes d'identification qui pourraient les hanter dans le cours du voyage. Une suggestion avait été de de déclarer tous les membres comme personnels décédés. Ceci fut écarté, jusqu'au moment où il fut décidé que chaque Membre de l'Equipe choisi serait considéré comme "manquant" sur les registres officiels et ferait l'objet d'une décharge sur les registres officieux. De cette manière, tous les rapprochements entre l'équipe et leur unité individuelle seraient couverts.


La moindre trace de chaque Membre d'Equipe sélectionné avait été effacée, y compris sur les registres de Sécurité Sociale, du Trésor Public, des archives médicales, des registres militaires, et tous les autres moyens d'identification avaient été soit détruits soit rassemblés et stockés dans un endroit déterminé. A l'origine, environ 56.000 dossiers avaient été examinés pour trier les candidats possibles. Le procédé de criblage a finalement ramené le chiffre à 12 personnes. C'étaient les meilleurs des meilleurs. Pendant l'entrainement, qui a duré environ six mois, il s étaient 16 participants. Il y avait donc quatre remplaçants juste au cas où l'un des originaux serait blessé ou dégagé pour une autre raison.

ENTRAINEMENT DE L'EQUIPE : Chaque Membre d'Equipe choisi a été envoyé sur un complexe spécial situé à Camp Perry, en Virginie. C'était un camp d'entrainement pour la formation des agents. Nous avions mis en place toute une structure à l'intérieur de Perry. La majeure partie de la formation a eu lieu à cet endroit, mais des entrainements particuliers avaient aussi pour cadre : la base de l'Air Force de Sheppard, à Wichita Falls, au Texas; Ellsworth AFB, dans le Dakota du Sud; Dow AFB, dans le Maine; et dans des endroits retirés au Mexique et au Chili.La formation a duré 167 jours. L'équipe s'était vue accorder environ 15 jours de repos pendant cette période, mais toujours sous bonne garde. Juste avant leur voyage, chaque membre de l'équipe avait été transporté dans les Casernes Disciplinaires des Etats-Unis, à Fort Leavenworth, au Kansas, et confiné en cellule verrouillée. Ceci pour éviter qu'ils communiquent avec qui que ce soit du monde extérieur et chacun était étroitement surveillé.


CHANGEMENT DE PLANS : Nous avions reçu un message des Ebens déclarant qu'ils ne souhaitaient pas faire l'échange pendant leur visite initiale sur la Terre. Ils voulaient d'abord que nous ayons une rencontre, pour projeter ensemble la suite des opérations. Ceci avait créé pas mal de problèmes puisque notre Equipe était prête pour l'échange. Nous avions envoyé un message en retour, mais nous n'avions pas reçu de réponse.


L'ATTERRISSAGE : En décembre 1963, les Eben ont envoyé un message confirmant l'heure, la date et l'endroit de leur atterrissage. Le message précisait que deux vaisseaux étaient en route vers la Terre et se poseraient comme prévu à l'endroit désigné.


(NOTE : A cette époque, notre gouvernement venait de subir la perte du Président Kennedy. Certains responsables du projet avaient voulu annuler l'échange en raison de sa mort. Mais le Président Johnson fut informé et il décida qu'il fallait poursuivre, bien que, et ce fut remarqué, Johnson ne croyait pas vraiment que celà aurait bien lieu).


Notre Equipe avait envisagé deux endroits. L'un "en couverture" sur la base aérienne de Holloman près d'Alamogordo, Nouveau-Mexique et l'autre, qui devait être l'endroit de l'atterrissage, était à l'ouest de Holloman près de l'entrée sud du Poste Militaire de White Sands.


Le premier vaisseau Eben était entré dans notre atmosphère au cours de l'après-midi du 24 avril 1964. L'engin s'était posé par erreur, près de Socorro, au Nouveau-Mexique. Notre équipe les attendait à White Sands. Nous avions pu adresser un message au vaisseau des Ebens pour leur faire savoir qu'ils se trouvaient au mauvais l'endroit. Le deuxième engin Eben avait réceptionné le message et s'était posé sur l'emplacement prévu


LA RENCONTRE : Le vaisseau Eben a débarqué exactement à l'endroit convenu. Il y avait 16 représentants officiels du Gouvernement des Etats-Unis pour les recevoir. Certains étaient des politiques et les autres étaient de hauts fonctionnaires, y compris les officiers militaires. Les Ebens avaient débarqué de leur vaisseau et s'étaient avancés sous une verrière pré-installée. Les Ebens avaient offert en cadeaux des éléments de leur technologie. Les Ebens disposaient d'un matériel de traduction brute. C'était comme une sorte de microphone avec un écran de lecture.


L'officiel américain le plus représentatif s'est vu remettre un de ces dispositifs et l'Eben a gardé l'autre. Les interlocuteurs ont utilisé ce dispositif et l'écran affichait une version écrite du message vocal, en langue Eben et en anglais. C'était assez rudimentaire, et difficile de comprendre tout qui était échangé. La transcription exacte de la rencontre ne sera pas divulguée aujourd'hui. Les Ebens avaient été d'accord pour faire l'échange, mais pas avant l'année suivante. On se fixa sur Juillet 1965 et l'endroit choisi serait le Centre d'Essais du Nevada. Les planificateurs n'avaient pas souhaité utiliser le même endroit par crainte de fuites.


Les Membres de l'Equipe ont été maintenus à Fort Leavenworth jusqu'en mai 1964. On les transporta à Camp Perry. L'équipe a été isolée pendant les six mois suivants, poursuivant la même formation qu'ils avaient reçue. Développant leurs capacités et en acquérant de nouvelles. Ceci a donné à l'Equipe une occasion de mieux maîtriser la langue des Ebens. Bien que la plupart des Membres de l'Equipe aient eu du mal avec cette langue, les deux linguistes de l'équipe pouvaient améliorer leurs facultés linguistiques.


En avril 1965, l'équipe a été transportée à Fort Leavenworth où elle est restée confinée jusqu'en juillet 1965, quand ils ont été déplacés au Nevada. Pendant l'échange, seul un petit groupe d'officiels étaient présents, en plus des préparateurs des membres partants. Le vaisseau Eben a débarqué et notre Equipe a été placée à bord.


(NOTE : Un élément inexact dans un E-mail antérieur, concernait la quantité des matériels qui avaient été embarqués vers la planète Serpo par nos Membres de l'Equipe. La quantité totale qui avait été chargée à bord des engins Eben était de 90.500 livres).

_________________
I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://notreperenotremere.forumactif.org
Ange Gabriel-Dan
Admin
avatar

Messages : 4528
ok ! : 5
Date d'inscription : 05/02/2009
Localisation : LORRAINE et BRETAGNE...

MessageSujet: Re: LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie   Mar 7 Juin - 22:46

LE RESTE DU DOSSIER SE TROUVE A CETTE ADRESSE.... :


http://ovnis-usa.com/serpo-messages.htm


_________________
I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://notreperenotremere.forumactif.org
Ange Gabriel-Dan
Admin
avatar

Messages : 4528
ok ! : 5
Date d'inscription : 05/02/2009
Localisation : LORRAINE et BRETAGNE...

MessageSujet: Re: LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie   Ven 24 Juin - 3:58

LA TERRE CREUSE.... L'ELDORADO ..... Séminaire de Pier Giorgio Caria le 3 juillet 2016




Par PIER GIORGIO CARIA CONFERENCIER....

Les mythes les plus reculés, les légendes anciennes, les secrets cachés, les connaissances initiatiques, les richesses incalculables, les êtres immortels et les grandes connaissances scientifiques et technologiques sont liés au mythe de l’EL DORADO.... :

le Royaume fantastique de Lumière qui se trouve dans le cœur secret de notre planète.

Quelqu'un dit même que si l'on pouvait entrer dans ce royaume merveilleux, nous pourrions y trouver le secret de l’éternelle jeunesse...

Mythe ou vérité ?

Beaucoup argumentent du fait que les gouvernements cachent ce fait, même les scientifiques modernes prétendent qu’au cœur de la terre brille un Cristal de Lumière.... Une énergie solaire qui donne vie et chaleur à un continent merveilleux dans l'intérieur de la terre !

Les premiers explorateurs des pôles ont aperçu des terres intérieures dans un trou profond au milieu de l'Artique et de l'Antartique et on pris des photos et n'ont jamais retrouvé ces puits étonnants.....

Ces étranges découvertes scientifiques semblent indiquer que ce Royaume peut être réel, que les mystérieux Bermudes dans l'Atlantique et dans le Pacifique : le triangle du Dragon pourrait être des portes dimensionnelles d’accès dans une autre dimension...

et que ceux qui, dans ces lieux, ont disparu, ont été bien accueillis dans cet univers étonnant.

Cela et plus encore lors d’un séminaire qui vous donnera un développement plus concret comme vous pouvez l’imaginer.

toutes les infos :

Dimanche 3 juillet de 14:30 à 18:30

Accueil, Cisl Via Ravenna volcan # 76

ENTRÉE gratuite...

Pour infos et inscription :

Mary Rose Sciarra

347/8348641

info@erboristeriaravenna.it

https://www.Facebook.com/events/1033862910022967/

----------------------------------------------------------------------------------------------


Di Pier Giorgio Caria-
Remoti miti, antiche leggende, segreti nascosti, conoscenze iniziatiche, immense ricchezze, esseri immortali e favolose conoscenze scientifiche e tecnologiche, sono legate al mito dell'Eldorado, il fantastico regno di luce che si troverebbe nel cuore segreto del nostro pianeta. Qualcuno racconta persino che chi riuscisse ad entrare in questo meraviglioso regno troverebbe il segreto dell'eterna giovinezza... fantasia o verità? In molti sostengono che i governi nascondono al mondo questa realtà, persino scienziati moderni affermano che nel cuore della Terra brillerebbe un cristallo solare che dona luce, vita e calore a un meraviglioso continente interno. I primi esploratori dei poli raccontarono di terre viste e fotografate nell'estremo nord e sud del pianeta e mai più ritrovate. Strane scoperte scientifiche sembrano indicare che questo regno potrebbe ssere reale, che i misteriosi triangoli come quello delle Bermuda e del Drago, potrebbero essere le porte dimensionali di accesso e che coloro che in questi luoghi sono spariti, siano stati accolti in questo incredibile regno. Questo e molto altro ancora in un seminario che renderà il mito più concreto di quanto potreste immaginare..



tutte le info:

Domenica 3 luglio dalle ore 14:30 alle ore 18:30

Sede Cisl Via Vulcano n.76 Ravenna

INGRESSO CON QUOTA DI PARTECIPAZIONE
Per info e iscrizioni:
Rosa Maria Sciarra
347/8348641
info@erboristeriaravenna.it

https://www.facebook.com/events/1033862910022967/

_________________
I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://notreperenotremere.forumactif.org
Ange Gabriel-Dan
Admin
avatar

Messages : 4528
ok ! : 5
Date d'inscription : 05/02/2009
Localisation : LORRAINE et BRETAGNE...

MessageSujet: Re: LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie   Ven 8 Juil - 12:08



60 ANS APRES.... LES LANGUES SE DELIENT !!!






_________________
I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://notreperenotremere.forumactif.org
Ange Gabriel-Dan
Admin
avatar

Messages : 4528
ok ! : 5
Date d'inscription : 05/02/2009
Localisation : LORRAINE et BRETAGNE...

MessageSujet: Re: LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie   Ven 8 Juil - 12:36

http://www.nouvelordremondial.cc/2014/07/12/valiant-thor-lextraterrestre-qui-a-secretement-travaille-pour-le-gouvernement-us-video/

Son nom est Valiant Thor; il a l’air humain, mais il a quelques différences physiologiques clefs. Il est de Vénus. Il a travaillé avec le gouvernement Américain depuis les années 50 avant de repartir dans son vaisseau.

C’est l’histoire racontée par Phil Schneider, un géologue et ingénieur qui avait un accès sécuritaire de niveau 1 dans les projets gouvernementaux secrets. Il a aidé à construire des bases militaires souterraines et a travaillé à la fameuse Zone 51.



Schneider dit avoir rencontré Thor, et il n’est pas le seul à avoir fait une telle déclaration. Le Dr. Frank Stranges a écrit un livre intitulé « Stranger at the Pentagone » (Étranger au Pentagone, ndlr) en rapport à sa rencontre avec Thor.

Schneider a montré une photo de Thor lors d’une conférence à la Preparedness Expo en 1995. La photo a été prise en 1943. Schneider a dit que l’extraterrestre a travaillé avec le gouvernement américain depuis 1937. Thor avait six doigts à chaque main, et un coeur surdimensionné, un seul poumon géant, du sang d’oxyde de cuivre comme une pieuvre, un QI fulgurant (estimé à plus de 1200), et pouvait parler 100 langues couramment (dont des langages extraterrestres). Il a aussi dit que son espérance de vie était de 490 ans.

Selon le Dr. Stranges, Thor mesurait 1 mètre 80 et pesait 83 kg avec des cheveux bruns et des yeux noirs. Le Dr. Stranges a dit que le président Dwight Eisenhower et Richard Nixon ont tous deux rencontré Thor.

Timothy Good, un ex conseiller du gouvernement américain qui a fait du bruit avec sa connaissance des extraterrestres, a dit qu’Eisenhower les avait également rencontré.

_________________
I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://notreperenotremere.forumactif.org
Ange Gabriel-Dan
Admin
avatar

Messages : 4528
ok ! : 5
Date d'inscription : 05/02/2009
Localisation : LORRAINE et BRETAGNE...

MessageSujet: Re: LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie   Mer 13 Juil - 15:16




Bob Lazar avait dit la vérité en 1989 pour l’élément 115 découvert seulement en 2004


26 juin 2016

En mai 1989, Bob Lazar révélait au monde entier que le gouvernement américain procède en secret à de la rétro-ingénierie sur des OVNIS cachés dans un lieu secret nommé S4, situé à 20 km au sud de la zone 51, près de Groom Lake dans le Névada.

Il déclara aussi que le fonctionnement de ces engins, basé sur l’antigravité, dépend d’un mystérieux élément inconnu, nommé élément 115. Ridiculisé et attaqué de toute part, personne ne l’avait cru à l’époque.

Pourtant, en 2004, une équipe de scientifiques découvre l’existence de l’ununpentium, l’élément 115 du tableau périodique. Incroyable : Bob Lazar avait donc raison ! (Au moins sur ce point)


http://www.consciousnewsofficiel.com/single-post/2016/06/26/Bob-Lazar-avait-dit-la-v%C3%A9rit%C3%A9-en-1989-pour-l%E2%80%99%C3%A9l%C3%A9ment-115-d%C3%A9couvert-seulement-en-2004-



http://stopmensonges.com/incroyable-bob-lazar-avait-dit-la-verite-en-1989-pour-lelement-115-decouvert-seulement-en-2004/?utm_campaign=shareaholic&utm_medium=facebook&utm_source=socialnetwork#


_________________
I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://notreperenotremere.forumactif.org
Ange Gabriel-Dan
Admin
avatar

Messages : 4528
ok ! : 5
Date d'inscription : 05/02/2009
Localisation : LORRAINE et BRETAGNE...

MessageSujet: Re: LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie   Sam 3 Sep - 15:04


_________________
I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://notreperenotremere.forumactif.org
Ange Gabriel-Dan
Admin
avatar

Messages : 4528
ok ! : 5
Date d'inscription : 05/02/2009
Localisation : LORRAINE et BRETAGNE...

MessageSujet: Re: LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie   Ven 9 Juin - 13:51

.AU LENDEMAIN de ROSWELL




Contact Extraterrestre

Un ancien officier du Pentagone révèle les faits et l’étonnante histoire de récupération d’une technologie avancée tenue secrète par le gouvernement américain.

Constituant une somme de révélations solidement ancrées dans les faits, avec les lieux nommés, des dates précisées et des noms de militaires et de représentants du gouvernement impliqués, AU LENDEMAIN de ROSWELL met fin à des décennies de controverses au sujet du mystérieux écrasement d’un aéronef non identifié à Roswell, au Nouveau-Mexique, en 1947.

S’appuyant sur des documents récemment déclassifiés grâce au Freedom of Information Act (Loi sur la liberté d’information), le colonel à la retraite Philip Corso, qui fut membre du Conseil de sécurité nationale du président Eisenhower ainsi que de la division Recherche et Développement de l’armée des Etats-Unis, révèle comment il a géré personnellement les artefacts extraterrestres récupérés sur le site de l’écrasement survenu à Roswell. Par exemple, il raconte comment il a dirigé le projet de rétro-ingénierie qui a conduit à ces découvertes modernes :

les puces électroniques (circuits intégrés)
les fibres optiques
les lasers
Il explique ainsi comment il a secrètement transmis la technologie extraterrestre à des géants industriels américains.

Dévoilant le rôle joué par le gouvernement des Etats-Unis lors de l’incident de Roswell, ce qui fut découvert sur le site, le camouflage de l’opération de récupération ainsi que l’utilisation des artefacts extraterrestre, Au Lendemain de Roswell constitue un témoignage extraordinaire nous obligeant à reconsidérer non seulement le passé, mais aussi notre rôle dans l’univers.

_________________
I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://notreperenotremere.forumactif.org
Ange Gabriel-Dan
Admin
avatar

Messages : 4528
ok ! : 5
Date d'inscription : 05/02/2009
Localisation : LORRAINE et BRETAGNE...

MessageSujet: Re: LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie   Dim 11 Juin - 20:48


les enfants de roswell par omegaman56

LA GRANDE MUETTE.... !!! En France aussi... L'armée est le monde de tous les tabous !!!

_________________
I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://notreperenotremere.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA ZONE 51..... ROSWELL 1947 - PIER GIORGIO CARIA conférencier en Italie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOTREPERE & NOTREMERE :: BLOG :: ******** DETAILS (ne pas tenir compte des publicités trop souvent en rupture avec les sujets ) ********-
Sauter vers: